Rencontres intergénérationnelles à l’école

Âge et transmission : des seniors dans les écoles bruxelloises L’ASBL Âges et Transmissions est une ASBL qui développe des projets pour et avec les seniors. À travers des recueils, des conférences, des réunions… elle favorise la transmission et la perpétuation de savoirs et d’histoires passées. Elle encourage les relations intergénérationnelles. L’objectif de l’association est de […]

Âge et transmission : des seniors dans les écoles bruxelloises

L’ASBL Âges et Transmissions est une ASBL qui développe des projets pour et avec les seniors. À travers des recueils, des conférences, des réunions… elle favorise la transmission et la perpétuation de savoirs et d’histoires passées. Elle encourage les relations intergénérationnelles. L’objectif de l’association est de créer des liens, d’engager les rencontres et les moments de partage. Visites, films, groupe de lecture, soutien scolaire, ateliers… Régulièrement, ces rencontres ont lieu dans les écoles bruxelloises, et cela sous plusieurs formes :

  • Le Coup de Pouce lecture et langage 

Plus de 70 bénévoles se rendent dans une vingtaine d’écoles primaires de l’agglomération bruxelloise. Grâce à des jeux, des lectures, des bricolages, des dessins, ces bénévoles aident des enfants (ayant souvent des difficultés d’apprentissage) afin de les réconcilier avec l’apprentissage du français. Il s’agit d’offrir à ces jeunes un soutien scolaire.  Une fois par semaine, les rencontres durent deux heures et tentent de redonner le goût d’écrire, de lire et d’apprendre. Le travail se fait en petits groupes (chaque bénévole gère 1 à 3 élèves maximum).

Il s’agit d’une véritable collaboration entre les élèves, les enseignants et les bénévoles. Avec l’aide de l’instituteur, le bénévole apprend à connaître les enfants en difficulté et à cibler leurs besoins. Les seniors sont formés et supervisés tout au long de l’année.

Ce soutien scolaire permet aux enseignants d’offrir plus d’attention à certains enfants en difficulté, et les enfants eux-mêmes sont parfois dans de meilleures dispositions pour évoluer : le lien qu’ils entretiennent avec les bénévoles n’est pas strictement scolaire et plus personnalisé, plus affectif.

  • Mémoires pour demain

Une équipe de seniors rencontrent des élèves de primaire et racontent leur enfance. Lors de cette rencontre, des liens se créent et les langues se délient : comment vivait-on avant ? Qu’est-ce qui a changé aujourd’hui ? Comment faisait-on sans Facebook, sans smartphone, sans ordinateur ? Ces rencontres teintées de nostalgie font réfléchir enfants et adultes sur le monde d’hier, d’aujourd’hui et de demain. L’objectif est (entre autres) de montrer aux enfants qu’ils sont eux aussi acteurs du changement.

Les thèmes des ateliers sont divers et variés : jeux d’extérieurs de l’époque et d’aujourd’hui, les outils de cuisine anciens, les jouets… Pour ce dernier thème, une dame est venue montrer dans une classe à Wezembeek les jouets de son enfance –plus d’une centaine, qu’elle apporte dans une grosse valise. Ensemble, la classe va analyser chaque objet, va les décrire, les manipuler. Ces moments sont à la fois joyeux et mélancoliques, ils plongent petits et grands dans un voyage dans le temps.

  • Ateliers de philosophie intergénérationnels

L’ASBL organise également des ateliers de philo dans les écoles. Lors de ces débats, la parole des seniors n’a pas plus de valeur que celle des enfants. Il s’agit ici de confronter les valeurs d’une génération et de l’autre, d’apprendre à se connaître. On trouve des réponses et on pose encore plus de questions. Le but ici n’est pas d’étudier Aristote, mais de poser des interrogations essentielles (le bonheur, la morte, la justice, l’égalité…). Ces ateliers permettent de mieux connaître les enfants, leur manière de penser, leur quotidien, leur culture…

  • Rencontre Ados-Seniors

Les classes du secondaire reçoivent des seniors pour discuter de sujets de société (autorité, amour, consommation, démocratie, médias…) dans le cadre de cours d’histoire, de français, de morale ou de religion, afin de déconstruire les préjugés et apprendre ensemble.

L’école est donc un lieu de rencontre et de partage, où les générations se croisent et s’enrichissant mutuellement. L’apport positif de ces ateliers, de ces débats, est incontestable ! Les élèves comme les seniors confrontent leurs visions du monde. Les liens qui se créent peuvent être les moteurs de nouvelles idées, de progrès, de soutien…

Si vous avez participé à un atelier avec Âges et Transmission, en tant qu’élève ou senior, et que vous voulez partager votre expérience, envoyez-nous un mail à l’adresse guide-ecoles@siep.be.

 

Commentaires Facebook

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *