Saint-Josse : des écoles vertes et connectées

Réalité virtuelle, tablettes, groupes de discussion sur Whatsapp, potagers dans les cours de récréation, panneaux solaires sur les toits des écoles... Des initiatives écologiques et numériques voient le jour dans les établissements de Saint-Josse.

Les écoles de Saint-Josse ont décidé de mettre en place de nouveaux projets pédagogiques en lien avec le numérique et la biodiversité. Tirer profit des évolutions technologiques, comprendre et analyser les nouveaux médias, militer pour une école en communion avec la nature… Tels sont les défis des autorités communales, des enseignants, des élèves et des parents.

Une pédagogie numérique et interactive

Grâce à l’intégration des nouvelles technologies et du numérique à l’école, de nouvelles pratiques pédagogiques ont vu le jour. La communication entre élèves, enseignants et parents est par exemple simplifiée. Les informations sont diffusées en lignes, les horaires sont accessibles à tous. Les élèves peuvent consulter sur internet des photos, récits et souvenirs d’activités passées. Les applications de messagerie comme Whatsapp ou Messenger sont fréquemment utilisées pour discuter des matières vues en classes. Les élèves y discutent également de nouveaux à mettre en place.

Certaines écoles de Saint-Josse, comme l’école néerlandophone Sint-Joost-ann-Zee ou l’école Arc-en-ciel ont la chance de disposer de tableaux interactifs dans chaque local. Ces infrastructures permettent aux enseignants de dynamiser leurs cours. Trois classes pilotes de la commune autorisent également l’usage de tablettes tactiles. Ces outils permettent aux élèves d’apprendre autrement et à leur rythme.

D’autres innovations sont aujourd’hui mises en place :

  • à l’école Henri Frick, le nouveau directeur a également établit un partenariat avec la firme Apple Education (Apple School Manager) qui inclut des temps de formation à la pédagogie numérique à destination des enseignants et des classes ;
  • Au Lycée Guy Cudell, un local est équipé de 20 casques de réalité virtuelle autonomes, permettant aux étudiants de découvrir le monde de manière immersive. Ils servent d’outils d’apprentissage pendant des cours d’histoire, de géographie ou de sciences.

Toutes ces nouveautés permettent aux élèves d’expérimenter d’autres manières d’apprendre, de mémoriser, d’écouter, de se familiariser avec certaines matières.

Vers une école plus durable

Les écoles de Saint-Josse ont également comme défi de créer des espaces d’apprentissage durables et respectueux de l’environnement. Le bien-être des élèves et étudiants est au centre de la démarche.

Pour rapprocher l’école de la nature, le premier pas est de verduriser l’espace. Le projet est d’aménager des cours de récréation où la biodiversité peut s’épanouir. En collaboration avec le concours de Bruxelles Environnement et l’ASBL Good Planet, 4 écoles se sont lancées dans le projet « Ose le vert, recréée ta cour ». Les écoles communales Arc-en-Ciel, Sint-Joost-aan-Zee, Henri Frick et les Dames de Marie végétalisent leurs infrastructures extérieures (jardin, potager…).

Dans le cadre du projet SolarClick de Bruxelles Environnement et Sibelga, qui vient en aide aux pouvoirs publics pour produire plus d’énergie renouvelable, 106 panneaux photovoltaïques et 6 ondulateurs ont également été installés sur le toit de l’école communale Les Tournesols. Ces panneaux couvrent entre 10 à 15% des consommation d’électricité de l’école.

Autre mesure plus large mise en place dans la commune : depuis quelques mois, l’école Sint-Joost-aan-Zee ferme quotidiennement un tronçon de rue de 8h à 9h, afin de préserver une meilleure qualité de l’air et une entrée en classe sécurisée des enfants. Une pétition à l’intention du gouvernement est d’ailleurs mise en ligne sur le site www.monairmonecole.be afin que ce type d’initiative se généralise.

L’école de demain

L’ambition de la commune de Saint-Josse est donc de repenser l’école pour qu’elle soit plus en phase avec les progrès du monde numérique et la situation environnementale actuelle. Permettre aux élèves de se réapproprier leur apprentissage grâce aux nouvelles technologies, respecter les rythmes personnels des étudiants, se reconnecter à la nature, tels sont les objectifs.

Commentaires Facebook

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *